MUNICIPAUX DE DIJON : site officiel du club de foot de NORGES LA VILLE - footeo

LA LIGUE ENCOURAGE LES MUNICIPAUX !

21 février 2012 - 18:37

LES MUNICIPAUX A L'HONNEUR SUR LE SITE DE LA LIGUE !http://bourgogne.fff.fr/cg/1800//www/actualite/2009799.shtml

http://bourgogne.fff.fr/common/ligue/bib_res/ressources/2010000/3000/120224172033_journal.pdf

http://bourgogne.fff.fr/cg/1800//www/actualite/2009799.shtml

Entretien réalisé par Ludovic Cane (Ligue de Bourgogne), avec la participation d'Olivier VON GUNTEN (entraîneur/joueur MUNICIPAUX DE DIJON)

mardi 21 février 2012 - 17h00

Les MUNICIPAUX DE DIJON jouent sur tous les fronts

Toujours en lice sur trois tableaux (Championnat National de Foot Entreprise 1, Championnat Honneur Foot Entreprise de CÔTE D'OR et Coupe de BOURGOGNE), les Municipaux de DIJON s'apprêtent à vivre une fin de saison passionnante. Entraineur de l'équipe depuis deux saisons, Olivier VON GUNTEN nous résume ces premiers mois de compétition et évoque les échéances à venir.
Monsieur VON GUNTEN, comment se compose votre équipe des Municipaux de DIJON ?
Nous avons une équipe composée de joueurs ayant évolué, pour les meilleurs, en Division d'Honneur et, pour les moins bons, en Promotion de District. Ce sont des joueurs qui, pour la plupart, ont voulu prendre un peu de recul par rapport aux exigences des championnats civils (trois entrainements par semaine, des déplacements tous les dimanches…). Même si quelques jeunes intègrent notre effectif, nous avons tout de même une grande majorité de trentenaire à la recherche d'un bon niveau de jeu comme peut le proposer le championnat National de Foot Entreprise.

 

Justement, comment jugez-vous le championnat de cette saison ?
Il faut savoir que nous disputons deux championnats bien distincts : le championnat National (CN1) et le championnat Honneur Foot Entreprise. Dans ce dernier, on remarque une grande différence entre les équipes. Trois voir quatre équipes jouent les premiers rôles tandis que les autres équipes du championnat luttent entre elles. Le championnat National est d'un tout autre niveau. Si je devais donner une équivalence avec le civil, je dirais qu'il s'agit d'une catégorie PH voir DH avec des équipes comprenant dans leur effectif des joueurs ayant évolué au niveau National et CFA.

 

Quelles sont vos attentes dans ces championnats ?
On a progressé assez rapidement ces trois dernières années en montant coup sur coup en CN2 puis en CN1. Nous sommes une équipe encore jeune à ce niveau donc pour cette année, très clairement, l'objectif est de se stabiliser et de se maintenir. Pour l'instant c'est difficile puisque nous sommes 7ème sur 8, mais avec un match en moins. C'est d'autant plus difficile car la particularité de ce championnat est de ne pas avoir de phase retour. Chaque rencontre ajoute donc une pression supplémentaire. Si nous ne sommes pas très concentrés et attentifs, nous pouvons perdre des points précieux pour le maintien. Ce fut déjà le cas à deux reprises cette saison où nous avons perdu, sur des erreurs de concentration, des points qui auraient pu nous propulser aux premières places. La deuxième grande difficulté pour nous, ce sont les déplacements. Talence, Toulouse, Corse… dans l'organisation et la gestion d'équipe c'est vraiment compliqué. On part le vendredi, les gars ne se déplacent pas toujours car ils doivent poser des jours de repos… difficile parfois de se retrouver en nombre. Mais, à contrario, ce type de déplacement leur permet de vivre des moments uniques qu'ils n'ont pas forcément vécu dans le civil… ils se prennent un peu pour des « grands » (rires).
A titre personnel, j'espère que la FFF perdurera cette compétition car je pense que la CN1 est un championnat vraiment attrayant. Au-delà du sport, il y a un véritable état d'esprit, une convivialité, une entente entre les clubs avant et après les matchs. On tisse des liens d'amitiés avec les joueurs et les dirigeants adverses… humainement c'est vraiment sympa !
En ce qui concerne le championnat Honneur de COTE D'OR, nous faisons partie de ces équipes qui peuvent postuler au haut du classement. A ce niveau là, l'objectif est très simple : terminer dans les deux premiers du championnat.

 

En Coupe Nationale, lors des 16èmes de finale, vous avez été battus contre l'équipe d'ALLAUCH, qu'est ce qui a fait défaut à votre équipe sur cette rencontre ?
Il s'agit d'un accident comme cela peut arriver malheureusement. Face à cette équipe de très bon niveau, composée de joueurs talentueux et bien organisés sur le terrain, on a manqué notre entame de match. Quand vous prenez trois buts, au bout de 20 minutes, sur de grossières erreurs, auxquels vous rajoutez deux blessés et un expulsé au bout de 30 minutes… le match est plié rapidement et l'addition est corsée à la fin. C'était un match qui suivait notre victoire 4-1 contre OCANA en CN1 et je pense qu'après une victoire comme celle-ci, beaucoup de mes joueurs se sont dits que ça allait être « facile ». Dès l'entame de notre match contre ALLAUCH, on a vu que, manifestement, plusieurs joueurs n'étaient pas prêts à affronter la difficulté et l'opposition proposées par l'équipe adverse. Maintenant il faut se servir de cela pour rebondir et éviter de reproduire les mêmes erreurs.

 

Il vous reste encore la Coupe de Bourgogne où vous rencontrerez, au prochain tour, le club de DIJON UNIVERSITE pour la « revanche » de la finale de l'an dernier. Que pouvez-vous nous dire sur cette adversaire ?
N'ayant pas encore disputé notre match de championnat Honneur contre eux, je n'ai pas eu l'occasion de les voir jouer cette année. Je crois que, par rapport à la saison dernière, il y a eu quelques départs mais hormis cela, je n'ai pas d'informations sur leur niveau actuel. Maintenant, si je me base sur la finale de l'an dernier, je pense que sur le fond de jeu on aura le niveau pour concurrencer cette équipe.

 

La Coupe de Bourgogne est-elle une priorité cette saison ?
Très clairement oui ! Ca l'était déjà l'an dernier et je pensais sincèrement, au vu de la première demi-heure de cette finale à AUXERRE, qu'on allait la gagner. Notre fond de jeu et notre engagement étaient très satisfaisants mais malheureusement, nous avons eu beaucoup de déchets dans le dernier geste. Remporter l'édition de cette saison  est donc un réel objectif des joueurs, mais aussi de notre président PAGANT. Inscrire cette Coupe au palmarès du club le tient vraiment à cœur…lui qui a déjà disputé plusieurs finales mais n'en a jamais gagné.

 

Si vous atteignez cette finale de Coupe, quelle équipe  aimeriez-vous éviter ou rencontrer ?
La logique sportive voudrait que nous rencontrions en finale l'équipe de SENOBLE qui, comme nous, joue en Championnat National 1. Sur le papier, on aurait donc les deux équipes Bourguignonnes évoluant au plus haut niveau national. Maintenant, comme dans toutes les coupes, il peut y avoir des surprises telles que FC DES BO qui, exempt des quarts de finale, peut se hisser au dernier tour en créant la sensation lors des demi-finales. D'un point de vue personnel, je n'ai pas de préférence. J'espère seulement que, si nous arrivons en finale, nous réaliserons un match de qualité.

Le club des MUNICIPAUX remercie sincèrement la Ligue de Bourgogne de l'intérêt qu'elle a porté au club et au football entreprise de manière plus générale à travers cet article !
 

 

 

Commentaires

+